La réaffirmation des valeurs de la République, la volonté de vivre-ensemble, la nécessité d’un récit commun pour notre collectivité, voilà les réponses que les Français ont apportées en se réunissant en si grand nombre après les attentats tragiques des 7 et 9 Janvier.  

Les jeunes dans les cortèges se sont massivement mobilisés. Alors oui, d’autres ne se sentaient pas Charlie, ne se sentaient comme faisant partie de la collectivité qui s’est exprimée. Quelle réponse apporter à ces jeunes citoyens qui ne se retrouvent pas dans les valeurs de la République ?

La réponse répressive, punitive, comme on l’a vu à travers quelques cas d’élèves convoqués, poursuivis, nous apparaît comme une véritable impasse tant elle les écarte encore plus de notre vivre-ensemble républicain.

L’universalité du service civique est essentielle

Nous, Jeunes radicaux de gauche, espérons un sursaut national en faveur de tous les jeunes, quel que soit leur condition sociale, leur origine géographique, leur culture. La République doit enfin offrir à tous les jeunes des perspectives d’avenir, des conditions de vie décentes, en bref, leur ouvrir le champ des possibles pour exister.

La stigmatisation de la jeunesse doit aussi cesser ! Oui, les jeunes, quand on leur en donne les moyens, s’engagent au service des autres, de la société, de l’environnement. Les sondages, les enquêtes d’opinion, les engagements dans les divers dispositifs citoyens le prouvent. Il existe une capacité d'altruisme puissante, une envie de s'engager qui ne trouve pas de point de chute, notamment en raison de la multiplicité et de la complexité des dispositifs proposés.

Et le service civique n’échappe pas à cette règle. De nombreuses demandes ne sont pas honorées. On voit que les jeunes les mieux renseignés, les plus éduqués s’y inscrivent plus massivement ou alors ceux les plus en difficultés que l’on oriente sur ce type de dispositif par renoncement de trouver des filières de formation et de professionnalisation adaptées.

Alors oui, l’universalité du service civique est essentielle pour offrir cette chance aux autres.

Faire tomber les contraintes sociales, territoriales et culturelles

La France doit offrir à tous les jeunes les possibilités de rendre service à la communauté, et cela passe par aussi par un service civique universel, dans lequel pourrait être réuni les nombreux services de volontariats en France, dans l’Union européenne mais aussi à l’international. L’État doit donner les moyens à ses institutions, aux associations d’accueillir l’avenir de la France.

Le caractère obligatoire ne doit pas être pensé comme une privation de liberté des jeunes. L’école est aussi obligatoire et pourtant, il ne viendrait à personne l’idée de voir cette institution si importante comme une limitation de la liberté.

C’est son caractère obligatoire qui la rend aussi si importante car elle s’adresse ainsi à tous. Elle permet de s’émanciper, en apprenant, en rencontrant l’autre, en faisant tomber les contraintes sociales, territoriales et culturelles.

Le service civique ne doit pas être relégué à un énième dispositif d'insertion comme le souhaitent certains. Il doit être un véritable engagement républicain, citoyen, solidaire.

Développer notre compétitivité psychologique

Son caractère obligatoire faciliterait l’apprentissage de la vie en communauté et le partage des différences pour toute une classe d'âge. La suppression du service militaire, devenu inadapté aux besoins de la société, n'a pas trouvé de relais collectif pour que les générations nouvelles s'engagent et fassent la France.

Nous saluons ainsi toutes les initiatives parlementaires, notamment des radicaux de gauche, ainsi que celle du président de la République, nous les encourageons à persévérer dans ce sens, et nous serons à leur côté pour répondre concrètement à la soif d’engagement de la jeunesse.

Certains argueront du coût d'un service civique universel : mais quel est le prix d'un pays divisé et qui n'a plus confiance en lui-même ?

La compétitivité, c'est d'abord, comme le rappelle Hubert Védrine, la compétitivité psychologique, c'est-à-dire l'estime de soi. Le service civique universel assurera la transmission de la confiance de tous les jeunes dans notre pays, parce qu'ils l'auront découvert, servi, et finalement parce qu'ils se reconnaîtront dans la France.